lundi 25 mai 2009

" Suave Mari Magno "


Part 2 : Larvatus prodéo



Elles me disent dans leur éveil : " toi et le monde dans lequel tu vis n'êtes qu'un grain de sable sur le rivage infini d'une mer infinie. "
Et dans mon rêve je leur réponds: " je suis la mer infinie, et tous les mondes ne sont que des grains de sable sur mon rivage. "


Une seule fois je suis resté muet. Ce fut quand un homme m'a demandé: "Qui est tu ? "
Certains d'entres nous sont comme l'encre et d'autres comme le papier.
N' étant la noirceur des uns, certains d'entre nous seraient muets ;
Et n'était la blancheur des autres, certains d'entre nous seraient aveugles.

"Le sable et l'écume"

1 commentaire:

Kishi.S a dit…

C'est beau :)