lundi 8 novembre 2010

Odore di fémina



"Je regarde le ciel, elle res
te suspendue à mes paupières, et creuse dans mes nuits... , dans ses rêves d'infiniS, aux accents baroques, une essence rare parle à Mes sens, Odore di fémina.



Aucun commentaire: