dimanche 24 février 2008

Conférence à la biblio avec NZO BABENCO

Une conférence-débat des plus intéressante hier soir à la bibliothèque francophone.

C'est dans le cadre fraonesque de l amphithéatre, que nous attendait HUGOBIWAN ZOLNIR et NZO BABENCO pour une présentation de son livre GUTEMBERG 2.0 nouvelle édition , le futur du livre.
Devant une salle attentive , l 'auteur SOCCAVO LORENZO alias nzo babenco nous a fait une description de ce nouveau support numérique , le e- livre .
Utilisant la voice et un écran géant ou était projeté un diaporama , l auteur nous a fait découvrir les nouvelles perspectives et applications de ce nouveau support média .
Le e-livre est une base e- paper ( papier ou encre électronique sur un support reader ) , de la taille d' un livre de poche, est ammené à tout simplement remplacer à court terme le bon vieux et traditionnel support papier, et de ramener l' encre et l 'imprimerie au rang de peinture rupestre .
Une sacrée révolution en perspective dans le monde de l' édition , de la communication et de l' information .
L'ère média 3.0 débute , et je ne peux m'empêcher de remonter le court du temps depuis les sumériens et leurs tablettes d 'argile , je pense à GUTEMBERG et son écriture typographique , dernière révolution dans le domaine de l impression et qui date...de 500 ans .

La soirée s' est achevée par un débat avec l' auteur , ou les échanges et les réflexions furent nombreux , démontrant la curiosité et l 'intérêt qu 'il a su susciter auprès du public.


Pour plus de renseignements sur ce nouveau support média ou sur l auteur, je vous conseille les adresses suivantes:

http://www.nouvolivractu.cluster21.com/

http://www.m21editions.com/fr/gutenberg.shtml



Remerciements : à HUGOBIWAN ZOLNIR , NZO BABENCO , et à l accueil toujours chaleureux de la bibliothèque francophone.

1 commentaire:

Hugobiwan Zolnir a dit…

Milles mercis pour ce compte-rendu car la biblio n'a pas encore eu le temps d'en publier un...

Moralité : nous allons pointer sur celui de Sacremeustache ;-)

Très cordialement,
Hugobiwan