lundi 10 août 2009

Orage ... Partie troisième et fin


Des Arabesques signées à la plume d'ange, mais il a attendu que le flux et reflux de la marée efface avec beaucoup de douceur les phrases aux caractères sacrés, avant lui même de regagner l'éther. La mer gardera ses écrits, ses pensées secrètes dans le mystère de cette histoire.
Il ne reste sur cette grève, qu'un dessin, une signature, du noir et blanc, et un peu de couleur que les vagues s'amuseront à effacer dans leurs ondulations.
Je me souviens de cet orage et d'un ange, libre comme l' oiseau qui voltige au bord des ruisseaux et entre les branches.
Je me souviens d'un ange qui survole les châteaux et les temples, admirant les villes que le soleil construit le temps d'un crépuscule.
Je me souviens d un ange qui était comme la pensée.

Merci à KHALIL GIBRAN, aux réflexions qu'il a su me consacrer dans la rédaction de cette trilogie, () ( écrits grisé "la rencontre" ), merci aux actes manqués qui ne sont jamais des hasards..., merci à ces Orages qui nous emmènent dans un "un peu plus loin" de notre histoire personnelle, merci à tous les acteurs invisibles de cette fable qui n'en ait pas une. Toute ressemblance avec des évènements ou des personnages existants , n' est ni involontaire, ni fortuite.

Aucun commentaire: